Le magazine particuliers

Bien choisir un siège auto pour enfant

Les chiffres témoignent : deux enfants sur trois seraient encore mal ou pas du tout attachés en voiture selon une étude réalisée en 2012 par l’association Prévention routière. Il est pourtant obligatoire d’utiliser un dispositif adapté et homologué dès la sortie de la maternité et jusqu’aux 10 ans de l’enfant ou jusqu’à ce que sa taille (1,35 m) lui permette d’utiliser la traditionnelle ceinture de sécurité. À défaut, tout conducteur est passible d’une contravention de 4 [1] classe pouvant aller jusqu’à 750 €.

Imprimer cet article

Bien choisir son siège auto en fonction de la taille de l’enfant

Les sièges auto pour enfants sont actuellement classés en 5 groupes, en fonction du poids de l’enfant : groupe 0 (de la naissance à 10 kg), groupe 0+ (de la naissance à 13 kg), groupe 1 (de 9 à 18 kg), groupe 2 (de 15 à 25 kg) et groupe 3 (de 22 à 36 kg). Ils doivent répondre à la norme européenne ECE R44-04, pour être homologués. Cependant, pour faire baisser le nombre d’enfants encore grièvement blessés ou tués en voiture, une nouvelle norme européenne (R129), également appelée I-Size est entrée en vigueur récemment.

Une sécurité renforcée avec la nouvelle norme pour sièges auto

Ce nouveau standard européen de sécurité va coexister jusqu’en 2018 avec la norme précédente, toujours en vigueur : en magasin, deux types de sièges homologués, respectivement adaptés à la taille et/ou au poids de chaque enfant, peuvent donc vous être proposés. À la différence de la norme ECE R44-04, la norme I-Size impose de généraliser l’utilisation d’une accroche Isofix et de faire voyager les enfants dos à la route jusqu’à l’âge de 15 mois.

Les spécificités du nouveau système Isofix

Les sièges auto bébé de groupes 0, 0+ et 1 vendus actuellement vont être peu à peu remplacés par des sièges munis de fixations en Isofix : ces sièges sont retenus grâce aux ceintures de sécurité du véhicule, mais aussi, et c’est la nouveauté, grâce à une jambe de force qui s’appuie sur le plancher de la voiture et empêche le siège auto de basculer vers l’avant en cas d’accident. Si votre véhicule (neuf) vous le permet, il est donc fortement conseillé d’opter d’ores et déjà pour un siège Isofix.

Une nouvelle signalétique, plus informative

La nouvelle norme modifie aussi les critères de classification des sièges auto qui se fera désormais en fonction de la taille de l’enfant et non de son poids. Elle est facilement repérable puisque les sièges auto I-Size doivent être équipés d’une étiquette d’homologation orange, portant la mention I-Size et la taille de l’enfant auquel est destiné le siège auto (les autres informations sont les mêmes que celles figurant actuellement sur les étiquettes d’homologation ECE R44/04.

Dans tous les cas, il est important de se donner le temps d’étudier le fonctionnement du ou des sièges que vous avez sélectionné(s). Enfin, préférez l’achat d’un siège neuf à celui d’un siège auto d’occasion même s’il est apparemment en bon état.

Agence MIG/Uni-éditions - mai 2015

Imprimer cet article