Le magazine particuliers

Bientôt propriétaire ? Les pistes pour financer votre premier achat

Imprimer cet article

Devenir propriétaire… Vous y songez ? Vous vous posez certainement une multitude de questions ! Où acheter ? Acheter seul(e) ou à plusieurs ? Quel type de bien acheter ? Et surtout, comment financer cet achat immobilier ?

Le financement, c’est sans doute là, la première question à se poser. En effet, c’est en fonction de votre budget que vous pourrez définir précisément votre projet : appartement ou maison ? Ville ou campagne ? Surface du bien ?

Sachez qu’en tant que primo-accédant (comprenez "particulier qui achète un bien immobilier pour la première fois"), vous pouvez bénéficier d’un certain nombre d’aides proposées par les pouvoirs publics. En effet, vous pouvez cumuler plusieurs sources de financement pour votre première acquisition : ressources personnelles (que l’on appelle aussi l’apport) et/ou emprunt immobilier (prêt bancaire), plus, sous conditions, des prêts aidés.

Parmi ces aides, on en distingue deux catégories :

  • les prêts aidés réglementés : le Prêt à l’Accession Sociale et le Prêt à taux zéro,
  • et, les dispositifs d’épargne : le Plan Epargne logement (PEL) et le Compte Epargne Logement (CEL).

LES PRETS AIDES REGLEMENTES

Le prêt à taux zéro (PTZ) est sans doute le dispositif le plus couramment utilisé dans le cadre l’accession à la propriété. Il est attribué sous conditions de ressources et permet d’accéder à des logements neufs (ou assimilés neufs) et, depuis le 1er janvier 2015, des logements anciens sous certaines conditions. Le montant du prêt à taux zéro est fonction de plusieurs critères (ressources de l’emprunteur et, le cas échéant, de son co-emprunteur, composition du foyer et situation géographique du bien ciblé).

Le prêt à l’accession sociale (PAS), quant à lui, est un prêt qui permet de financer tout ou partie d’une acquisition, tout en continuant à percevoir l’aide personnalisée au logement (APL). Comme le PTZ, le PAS est attribué sous conditions de ressources.

A noter : le PTZ et le PAS sont cumulables.

A noter par ailleurs : les conditions d’octroi du PTZ ont évoluées au 1er janvier 2015. Si vous n’y étiez pas éligible avant cette date et que nous vous n’avez pas encore fait l’acquisition de votre premier bien, n’hésitez pas à vérifier de nouveau votre éligibilité à ce dispositif.

LES PLANS D’EPARGNE

Le Plan épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL), quant à eux, sont deux plans permettant de se constituer une épargne avant de pouvoir emprunter dans des conditions avantageuses. Le PEL et le CEL se distinguent par la disponibilité de l’épargne que l’on y accumule, leur rendement et leur fiscalité. Ils permettent d’emprunter une partie de la somme requise à des taux réglementés et peuvent ouvrir droit à des primes d’état.

Pour en savoir plus sur ces dispositifs, consultez nos articles :

Imprimer cet article