Le magazine particuliers

Acheter un bien pour la première fois : quel parcours ?

Imprimer cet article

Vous souhaitez consacrer votre budget, jusqu’alors alloué à la location d’un bien, au remboursement d’un emprunt immobilier ? Vous venez de quitter les bancs de l’école ? Vous êtes en couple, vous pensez avoir des enfants et vous souhaiteriez leur laisser un patrimoine immobilier ? Il est important de bien définir votre projet et de ne pas vous précipiter tête baissée. Zoom sur le parcours d’achat d’un bien immobilier, d’étape clé en étape clé.

Déterminez votre budget

Afin de déterminer un budget juste, vous devez vous poser quelques questions essentielles : ais-je un apport ? Quel montant représentent mes charges chaque mois ? Puis-je faire face aux nouvelles charges qu’implique un achat immobilier ? Comment mes dépenses vont-elles évoluer à moyen terme (enfant(s) à venir ? Autre projet à financer ? Etc.) ?

Ces informations vous permettront de dresser un premier bilan de vos dépenses et de mieux appréhender les outils de simulation à disposition sur Internet. C’est justement grâce à un outil de simulation de capacité d’emprunt que vous pourrez estimer le montant que vous êtes en mesure d’emprunter et sur combien d’années vous pourrez rembourser le capital. Votre conseiller bancaire pourra également vous proposer de réaliser une simulation de ce type. Il est indispensable d’avoir une première estimation pour mieux encadrer votre recherche de bien.

Analysez le marché de l’immobilier dans la zone ciblée et trouvez votre bien

Lorsque vous aurez déterminé votre enveloppe budgétaire, vous pourrez commencer vos visites et rapidement faire le point sur vos critères de recherche. En effet, les premières visites vous permettront de confronter votre budget à la réalité du marché : soit votre budget vous permet d’accéder à des biens répondant à vos critères de recherche, soit vous constaterez que vous devez revoir vos priorités, soit, bonne nouvelle, vous pouvez viser plus grand ou bien encore une zone non envisagée au début de vos recherches etc. En conclusion, notez qu’il est primordial de visiter plusieurs biens afin d’avoir une perception juste du marché de l’immobilier local.

A force de visites, vous finirez par trouver le bien que vous souhaitez acquérir. Cependant, ne vous laissez pas emporter par l’euphorie du moment. Pour éviter les mauvaises surprises, pensez à poser quelques questions essentielles : les installations électriques sont-elles conformes ? Et le gaz ? La toiture est-elle en bon état ? Des rénovations ont-elles été récemment effectuées ? Si oui, lesquelles ? Y’a-t-il des travaux à prévoir ? Quand les équipements type chauffe-eau, chaudière… ont-ils été installés ? Quelle est l’exposition du bien ? Ou encore, s’il s’agit d’un bien en copropriété, quels travaux sont prévus et à combien s’élèvent les charges mensuelles ? A ce titre, n’hésitez pas à demander les derniers procès-verbaux d’assemblée générale au vendeur. Enfin, pensez à visiter le quartier, vérifier les commodités environnantes, les transports en commun à proximité etc.

Si l’ensemble des réponses vous apportent satisfaction, vous pourrez alors faire une offre d’achat qui, si elle est acceptée, vous permettra de fixer une date de signature de compromis de vente.

La signature de l’avant contrat : compromis ou promesse de vente

La signature du compromis de vente vous permet de vous engager officiellement dans l’acquisition du bien convoité. Cet engagement est encadré par des délais (délais de rétractation de 7 jours, délais d’obtention de prêt) et des clauses (condition suspensive d’obtention de prêt immobilier par exemple). Cette signature peut avoir lieu en agence immobilière ou bien chez un notaire.

Demandez votre financement

Lorsque vous aurez signé votre compromis ou promesse de vente, vous disposerez de 45 jours (délais généralement constaté) pour effectuer vos demandes de financement auprès des établissements financiers et remettre un accord de prêt écrit de la banque au notaire.

De son côté, le notaire sera en charge de rassembler les pièces nécessaires à la rédaction de l’acte de vente et procèdera à certaines vérifications comme les actes de propriété du bien, les permis de construire etc.

Lorsque les fonds seront prêts pour le déblocage et que le notaire aura rédigé l’acte de vente, le rendez-vous de signature de l’acte authentique sera fixé.

La signature de l’acte authentique de vente

Ce rendez-vous mettra un point final à votre acquisition. Vous y signerez l’acte de vente, règlerez vos charges au pro rata (taxe d’habitation par exemple), ferez le point sur les annexes de l’acte de vente (plans, diagnostiques…), signerez et … récupèrerez vos clés !

Pour en savoir plus sur le parcours d’achat immobilier, retrouvez notre sélection de contenus sur ces thèmes :

Imprimer cet article