Prêts bonifiés agricoles

marché agriculteurs

Pour faciliter l'installation des jeunes agriculteurs et la modernisation des exploitations agricoles, l'Etat avec la collaboration du Crédit Agricole propose un ensemble de prêts à taux réduits dits prêts bonifiés.

Des dispositifs spécifiques existent aussi pour aider les exploitations sinistrées à la suite de calamités agricoles.

Caractéristiques

  • Une gamme de prêts adaptés à vos besoins et à votre situation
  • L'expérience et l'expertise du Crédit Agricole dans ce domaine
  • La disponibilité de votre conseiller
Descriptif détaillé

Une gamme de prêts adaptés à vos besoins et à votre situation

Que vous cherchiez à démarrer ou moderniser votre exploitation, financer du matériel, développer votre cheptel, ou acquérir des parts sociales, vous trouverez un prêt adapté à vos besoins.

L'expérience et l'expertise du Crédit Agricole dans ce domaine

Vous profitez de la forte expertise et de la longue expérience du Crédit Agricole, banque leader du marché de l'agriculture*. Avec le Crédit Agricole, vous bénéficiez d'un conseil personnalisé qui vous permet de déterminer le financement qui vous convient le mieux.

La disponibilité de votre Conseiller

Vous constituez un dossier de demande de prêt avec votre Conseiller du Crédit Agricole. Il se charge alors de faire la demande d'autorisation de financement auprès de la Direction Départementale de l'Agriculture et de la Forêt (DDAF) et vous informe de la décision prise, en mettant en oeuvre le prêt s'il vous est accordé.

Comment en bénéficier ?

Les prêts bonifiés sont des prêts dont l'Etat abaisse le taux pour permettre de financer, à des conditions privilégiées, certains investissements professionnels agricoles ou d'aider les exploitations sinistrées à la suite de calamités agricoles. L'Etat prend en charge une partie des intérêts que supporteraient les emprunteurs s'ils étaient financés au taux normal du marché. Le taux résultant de cette bonification est donc inférieur à celui du marché.

Chaque type de prêt bonifié est défini selon un ensemble de critères :

  • profil de l'agriculteur (jeune agriculteur, éleveur, viticulteur...),
  • statut de l'exploitation (GAEC, EARL, Exploitation individuelle,... adhérent à une CUMA),
  • nature de l'investissement (matériel, bâtiment...),
  • zone géographique (de plaine, défavorisée ou de montagne).

Pour connaître les détails de ces offres et bénéficier d'un conseil personnalisé, renseignez-vous auprès de votre Conseiller.

* Part de marché financière 2006 sur le marché de l'agriculture - Source : Réseau d'Information Comptable Agricole (RICA)
Pour connaître les détails, les conditions et la réglementation de ces offres et bénéficier d'un conseil personnalisé, renseignez-vous auprès de votre Conseiller..
L'essentiel